Orthographe : l’accord des adjectifs de couleur

Comment on accorde les couleurs… ou pas !

Étant donné que je suis en pleine révision pour passer le Certificat Voltaire (la semaine prochaine précisément !), je profite de l’occasion pour écrire un article sur l’orthographe, et en particulier sur un point plus complexe qu’il n’y paraît : celui des adjectifs de couleur. Quand est-ce qu’on accorde, quand est-ce qu’on n’accorde pas ?

Pour commencer il faut distinguer les noms de couleurs des adjectifs, car les règles ont quelques subtiles différences en ce qui concerne leur accord. Aujourd’hui je n’aborderai que les adjectifs, ce qui est déjà tout un programme.

1- Les adjectifs de couleur : la règle générale

Selon la règle générale, les adjectifs s’accordent en genre (féminin / masculin) et en nombre (singulier / pluriel) avec le nom qu’ils accompagnent, qu’ils soient épithètes (directement placés à côté du nom) ou attributs (séparés du nom par un verbe). Cette règle s’applique aux adjectifs de couleur.

Les termes grammaticaux vous donnent la nausée ? Voici quelques exemples concrets pour mettre tout ça au clair.

Le Père Noël a mis ses chaussettes rouges. (« rouges » adjectif épithète de « chaussettes » s’accorde avec ces dernières).

Les yeux de Harry sont verts dans les livres, mais ceux de l’acteur qui l’incarne sont bleus. (« verts » adjectif attribut de « yeux » s’accorde avec eux ; même chose pour « bleus » attribut de « ceux » – qui lui-même renvoie à « yeux »).

Allez, on va vérifier si vous avez suivi jusqu’ici !

Test 1 : choisissez la forme correcte de l’adjectif (les solutions sont à la fin de l’article)

  • J’ai acheté une robe rose / roses et des chaussures violet / violettes. (On s’intéresse à l’accord grammatical, pas forcément à l’accord esthétique, hein 😉)
  • Pour garder les dents blancs / blanches, certains conseillent de les frotter avec un morceau de citron. – Un citron jaune / jaunes ou un citron vert / verte ?

2- Le cas particulier des éléments multicolores

Quand on mentionne deux adjectifs de couleur à la suite, on accorde les adjectifs s’ils se rapportent à des éléments différents, mais pas s’ils se rapportent à un élément multicolore.

Par exemple :

Ce magasin propose des robes de mariée blanches et écrues. (Il y a des robes blanches, et d’autres robes écrues : les adjectifs se rapportent à des robes distinctes, donc ils s’accordent).

Obélix porte des braies bleu et blanc. (« braies » est au pluriel », mais comme elles comportent les deux couleurs sur le même vêtement, « bleu et blanc » restent invariables) (oui, des braies, c’est comme ça qu’on appelle les pantalons des Gaulois !)

Les drapeaux bleu, blanc et rouge flottent sur les frontons des bâtiments officiels. (Ici aussi, comme les drapeaux sont tricolores, les adjectifs restent invariables).

Test 2 : choisissez la forme correcte de l’adjectif

  • C’est le service de ma grand-mère : les assiettes sont rayées blanc et gris / blanches et grises, en revanche les plats de service sont blanc / blancs ou gris.
  • Les chevaux pie sont des chevaux noir et blanc / noirs et blancs, comme les vaches !

Vous êtes encore là ? Alors on passe aux cas particuliers. Certains adjectifs de couleur restent invariables : ni marque de genre, ni marque de nombre.

3- Les adjectifs de couleur basés sur des noms communs

Premier cas d’adjectifs qui ne s’accordent pas : les adjectifs de couleur basés sur des noms communs. Pour les repérer, c’est assez simple, essayez de les utiliser comme un nom (avec « un/une » ou « du/de la ») : si c’est possible, l’adjectif sera invariable.

Par exemple : azur, brique, bronze, camel, crème, ivoire, lilas, marron, orange, paille, parme, rouille, sépia, tabac, turquoise, etc.

La reine d’Angleterre portait ce jour-là une tenue azur, mais la veille ses vêtements étaient parme. (« tenue » est féminin, « vêtements » est pluriel, et pourtant les adjectifs sont invariables).

Exceptions :

Attention, il y a quand même 6 exceptions d’adjectifs tirés de noms communs, mais qui s’accordent (sinon ce n’est pas drôle) :

écarlate, fauve, incarnat, mauve, pourpre, rose

Test 3 : comme tout à l’heure, choisissez la forme correcte.

  • Il a peint ce tableau dans des tons brun / bruns, marron / marrons, fauve / fauves et sépia / sépias.
  • Les clowns ont parfois des perruques vert / vertes ou orange / oranges.

4- Les adjectifs de couleur composés

Les adjectifs composés de plusieurs éléments sont eux aussi invariables. Plusieurs types existent, mais ici la règle est la même pour tous les cas de figure : ouf !

Quelques précisions sur les types d’adjectifs de couleur composés que vous pourrez croiser :

Il peut s’agir d’adjectifs de couleur suivis d’un autre adjectif ou d’un nom qui les précise : bleu clair, vert tendre, rose pâle, jaune orangé, ou encore vert pomme, rose fuchsia, bleu nuit, etc.

Par exemple : Les feuilles vert tendre ressortaient sur les troncs noirs. (« feuilles » est au pluriel, mais l’adjectif composé « vert tendre » reste invariable, alors qu’on accorde bien l’adjectif simple « noirs » avec « troncs »).

Il peut également s’agir d’adjectifs composés de deux couleurs (les deux parties sont alors reliées par un trait d’union) : bleu-vert, bleu-noir, blanc-rose, etc.

Par exemple : Les vagues bleu-vert de l’océan semblaient l’appeler. (« vagues » est pluriel mais « bleu-vert » reste invariable).

Vous avez tout compris ? Alors, roulement de tambour, il est temps de passer au test final !

5- Le test final

Choisissez la forme correcte pour chacun des 10 adjectifs ci-dessous.

  • C’était un coucher de soleil flamboyant : les nuages orange / oranges déchiraient un ciel violacés / violacé. Les silhouettes bleu-noir / bleu-noirs / bleus-noirs des immeubles dessinaient l’horizon en ombres chinoises.
  • Les néons verts pomme / vert pomme / verts pommes rivalisaient avec les lumières rouge / rouges et jaune / jaunes des phares.
  • L’enseigne vert et rouille / verte et rouille du restaurant clignotait, comme une invitation à pénétrer dans la salle aux élégants murs crème / crèmes rehaussés de boiseries fauve / fauves.
  • La mer était bleu / bleue, mais alors, d’un bleu à couper le souffle !

Conclusion

Quel score avez-vous eu aux petits tests ? Avez-vous trouvé mes explications utiles, ou est-ce que je vous ai noyés ? N’hésitez pas à mettre vos réactions et éventuelles questions en commentaire.

Si cet article vous a plu, ceux-ci pourraient également vous intéresser :

3 raisons de se réconcilier avec la belle orthographe

le jeu des 20 erreurs

Références :

Projet Voltaire – les articles sur les accords des adjectifs de couleur avec des exercices supplémentaires :

Roland ELUERD, Les difficultés de l’orthographe, 2017 (les petits guides de la langue française Le Monde, éditions Garnier)

Solutions des tests :

Test 1

J’ai acheté une robe rose et des chaussures violettes.

Pour garder les dents blanches, certains conseillent de les frotter avec un morceau de citron. – Un citron jaune ou un citron vert?

Test 2

C’est le service de ma grand-mère : les assiettes sont rayées blanc et gris, en revanche les plats de service sont blancs ou gris.

Les chevaux pie sont des chevaux noir et blanc, comme les vaches !

Test 3

Il a peint ce tableau dans des tons bruns, marron, fauves et sépia.

Les clowns ont parfois des perruques vertes ou orange.

Test final

C’était un coucher de soleil flamboyant : les nuages orange déchiraient un ciel violacé. Les silhouettes bleu-noir des immeubles dessinaient l’horizon en ombres chinoises.

Les néons vert pomme rivalisaient avec les lumières rouges et jaunes des phares.

L’enseigne vert et rouille du restaurant clignotait, comme une invitation à pénétrer dans la salle aux élégants murs crème rehaussés de boiseries fauves.

La mer était bleue, mais alors, d’un bleu à couper le souffle !

Laisser un commentaire



Niveau Expert – 971/1 000

logo du Certificat Voltaire

Retrouvez-moi

Lettre d’information

Anne BONNIER

+33 617254657

champdecriture@gmail.com

"Nous sommes ce que nous répétons souvent. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude."
Aristote