Lunettes et stylo-plume

Écrivain public : qu’est-ce que c’est ?

C’est un métier très ancien, mais pourtant méconnu. On trouve les ancêtres des écrivains publics en Égypte antique. On les appelait alors scribes, et leur rôle était de transcrire et d’archiver des documents dans une civilisation où l’écriture était réservée à une élite.

En Europe, le métier d’écrivain public a connu un essor important à partir du Moyen Âge avec le développement des contrats, accords et autres courriers, tandis que la majorité de la population n’avait pas accès à l’éducation.

Ce n’est pas un peu dépassé, comme métier ?

Ces derniers siècles, le métier a connu un certain déclin et est progressivement tombé dans l’oubli. Avec l’avènement de l’école obligatoire pour tous au XXe siècle, on pourrait croire que l’écrivain public est devenu inutile. En réalité, le métier a évolué, mais reste totalement d’actualité dans un monde dominé par l’écrit, que ce soit sur papier ou sous forme numérique.

L’orthographe, une difficulté pour beaucoup de Français

On estimait en 2018 à 9 millions le nombre de personnes en France souffrant d’illettrisme, dont 1,5 million de salariés. Cela reste une minorité, mais une minorité non négligeable.

Même pour les gens qui savent écrire, la baisse du niveau d’orthographe est indéniable. Une étude Qapa de 2018 a relevé une moyenne de 4 fautes supplémentaires par CV en trois ans, ce qui correspond à une augmentation de 25% entre 2015 et 2018 (cf. Le Figaro, article du 11/09/2018).

En parallèle, les résultats à la dictée des CM2 de l’Éducation Nationale sont également en chute depuis trente ans : la moyenne des fautes a presque doublé, passant de 10,6 fautes en 1987 à 17,8 en 2015 (cf. Libération, article du 10/11/2016).

Pourtant, même si l’orthographe est au cœur du métier d’écrivain public, ce dernier ne se limite pas à la correction des participes passés.

Le numérique, un défi supplémentaire

De nos jours, l’assistance à l’écriture s’étend également à l’utilisation des outils numériques, puisque presque toutes les démarches se font à présent en ligne, alors qu’une partie de la population ne maîtrise pas ces outils. L’illectronisme est devenu un véritable handicap dans notre société du tout numérique. (Pour plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez lire mon article sur la fracture numérique).

L’écrivain public peut aider ponctuellement des personnes à compléter un formulaire ou effectuer une démarche sur internet. Certaines administrations proposent des permanences dans leurs locaux et mettent à disposition des ordinateurs, par exemple dans les maisons France Services qui sont mises en place progressivement. Cela dit, habitant en milieu rural, je m’aperçois que l’accès à ces maisons n’est pas toujours facile, car leur nombre reste très insuffisant pour couvrir tout le territoire.

L’écrivain public présente l’avantage de se déplacer et d’aller chez les personnes. Par exemple, grâce à mon téléphone et à un partage de connexion avec mon ordinateur portable, je peux assurer l’accès à internet quasiment partout, même à des clients qui n’ont pas d’ordinateur ou de forfait internet.

Pour ceux et celles qui ne sont pas à l’aise avec internet mais souhaitent acquérir une certaine autonomie, l’écrivain public peut aussi enseigner en quelques séances les manipulations de base pour se créer une adresse e-mail ou un espace personnel sur les sites administratifs, utiliser un traitement de texte, etc.

L’écrivain public, un véritable artisan de l’écrit

L’écrivain public s’adresse également à l’ensemble de la population en tant que technicien spécialisé de l’écriture sous toutes ses formes. Comme on fait appel à un maçon, un plombier, ou un électricien pour des travaux dans la maison, on peut faire appel à un écrivain public pour des travaux écrits.

D’accord mais concrètement, que fait l’écrivain public ?

En pratique, le rôle d’un écrivain public est d’accompagner ses clients dans leurs démarches à l’écrit, et ceci à toutes les étapes de la réalisation. Le but est d’aider ces personnes à concrétiser au mieux le document qu’elles souhaitent réaliser, qu’il s’agisse d’un CV ou d’une autobiographie, d’un courrier de réclamation ou d’une plaquette commerciale.

De la conception…

Dans une première phase, l’écrivain public aide ses clients à mettre leurs idées au clair et à les organiser. Beaucoup de gens ont les compétences et l’inspiration, mais manquent de savoir-faire technique ou simplement de confiance en eux pour se lancer.

Lors de la consultation, l’écrivain public saura à la fois vous écouter et poser des questions ciblées pour guider votre pensée. Cette séance, qui s’apparente en quelque sorte à de la maïeutique, permet de faire le point sur les éléments à mettre en relief et de dépasser le fameux syndrome de la page blanche.

…à la réalisation…

L’autre aspect du travail de l’écrivain public, le plus connu finalement, consiste à rédiger, taper le document et le mettre en forme selon sa nature : présentation et mise en page, numérotation, chapitrage, table des matières, etc.

Ce service est destiné aux personnes ne disposant pas des moyens techniques nécessaires, mais également à toutes celles qui n’ont tout simplement pas le temps ou l’envie de se consacrer à cette tâche, ou encore désirent faire appel à un professionnel pour un résultat professionnel.

Le document final est livré soit sous forme de fichier numérique, soit imprimé.

… jusqu’à la finalisation.

Enfin, dans la phase finale, l’écrivain public vérifie la correction et la mise en page, selon les normes demandées par la nature du document concerné. Cette correction peut porter sur un point précis, ou sur l’ensemble des critères (grammaire, syntaxe, orthographe, typographie…).

Pour un manuscrit ou une thèse destinés à la publication, ou encore une brochure commerciale qui sera lue par des milliers de gens, un correcteur extérieur est indispensable afin d’éradiquer un maximum de fautes et autres coquilles.

Même un champion en orthographe fait des fautes, et on ne voit jamais aussi bien les siennes que celles des autres. En effet, le cerveau de l’auteur d’un texte se focalise sur son sens et ne voit plus la forme. J’en profite d’ailleurs pour remercier mes relecteurs attentifs qui relèvent régulièrement mes étourderies ! 😉

Des services à la carte

En tant qu’écrivain public, mes prestations peuvent couvrir une seule ou toutes ces étapes, selon les besoins et les souhaits de chaque client. Chaque cas est unique, c’est ce qui fait l’intérêt de mon métier.

On a tous besoin d’un écrivain public !

Pour des réalisations importantes, bien sûr, mais aussi et surtout de façon très ponctuelle, pour les petits détails qui font la différence :

Être sûr qu’on a mis la bonne formule de politesse dans la lettre de motivation…

Vérifier une conjugaison tordue…

Relire la traduction automatique du nouveau menu…

Ou encore réussir à écrire la première ligne du discours de mariage de son meilleur ami AVANT le jour J !

Vous avez besoin d’un renseignement, d’un conseil, d’un coup de pouce ? N’hésitez pas à faire appel à mes services. Je suis à votre disposition par téléphone ou par courriel, c’est par ici. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *