Trois jeux d’écriture pour se lâcher

Depuis plus d’un an que nous vivons avec des restrictions sanitaires plus ou moins sévères, le moral n’est pas au plus haut pour la plupart d’entre nous. Même si vous aimez écrire en temps « normal », vous souffrez peut-être ces derniers temps de panne d’inspiration ou tout simplement de panne d’envie.

Pourtant, l’écriture s’avère un atout précieux pour lutter contre la morosité, pour peu que l’on se concentre sur son côté ludique en oubliant d’être sérieux ou productif.

Voici donc trois petits jeux d’écriture qui, je l’espère, vous apporteront un peu de gaieté et de légèreté.

Le jeu du dictionnaire

Ce jeu est un grand classique familial pour tous les âges. On peut y jouer avec des enfants même très jeunes, en prévoyant des équipes ou des secrétaires pour ceux et celles qui ne maîtrisent pas encore l’écriture.

Quant au dictionnaire, si vous possédez une édition un peu datée, c’est encore plus riche.

Le premier joueur sélectionne dans le dictionnaire un mot inconnu et le lit aux autres.

Chacun des participants invente et rédige une définition de ce mot sur un papier. Le premier joueur rassemble les propositions, puis les lit en incluant la vraie au milieu.

Chacun vote alors pour la définition qu’il préfère. Chaque participant marque un point par personne ayant voté pour sa propre définition.

Puis le joueur suivant sélectionne un autre mot, et ainsi de suite.

L’essentiel est de s’amuser avec des définitions parfois improbables et farfelues. Laissez libre cours à votre fantaisie ! Inventez une étymologie et des expressions imagées basées sur le terme en question… Sans vous soucier de la « vraie » définition.

Attention, ce jeu a tendance à donner naissance à des néologismes tenaces qui feront peut-être hausser les sourcils hors du cercle des initiés ! 😉

Lettres à soi-même

Voici un jeu à pratiquer en solitaire si vous n’avez pas de partenaire d’écriture sous la main.

C’est un exercice thérapeutique, mais que l’on peut réaliser juste pour le plaisir. Il s’agit de rédiger un courrier à l’attention de votre vous du passé ou du futur. Choisissez un âge ou une période de votre passé ou futur et visualisez la personne que vous étiez ou serez à ce moment précis.

Puis adressez-vous une lettre signée de votre vous du présent. Vous pouvez également faire l’inverse, c’est-à-dire vous écrire en tant que vous du passé ou du futur. Vous pouvez même entamer une correspondance suivie avec votre alter ego temporel !

Oui, je sais, ça peut faire des nœuds dans le cerveau, mais c’est aussi très libérateur. L’idée est de ne pas trop réfléchir à la vraisemblance et de laisser parler votre intuition plutôt que votre esprit rationnel. Vous (re) découvrirez peut-être d’ailleurs des choses passionnantes sur vous-même en cours de route.

Changer de point de vue

Ce jeu est un véritable exercice d’échauffement à l’écriture créative.

Commencez par raconter à la première personne un court incident en quelques lignes. Ce peut être un récit inventé ou un banal détail de votre quotidien.

Reprenez ensuite votre récit, toujours à la première personne, mais en vous positionnant du point de vue d’un autre personnage. Vous pouvez produire autant de versions que vous voulez du même incident en multipliant simplement les angles d’attaque.

L’exercice devient particulièrement savoureux lorsque vous vous placez dans la « peau » de quelque chose qui n’a par définition pas l’occasion de raconter son histoire en temps normal. Faites parler les brins d’herbe dans votre jardin, la tartine beurrée de votre petit-déjeuner, la chaussure gauche d’un type qui fait son jogging, le rétroviseur de la voiture garée en bas de chez vous…

Dans tous les cas, l’important est de prendre plaisir au processus, sans se soucier du résultat. Je vous promets que celui-ci vous surprendra souvent et vous livrera peut-être même de véritables pépites, qui sait ! Plus vous lâchez la pression et meilleure sera votre écriture. Mais surtout, amusez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *