Accents sur les majuscules et capitales

Pour commencer, je vais tenter de vous convaincre (si ce n’est pas déjà le cas) de la légitimité des accents sur les majuscules et capitales.

Dans un deuxième temps, je vais vous partager quelques astuces pour vous faciliter la vie avec ces accents pour tous vos écrits numériques.

Est-ce vraiment une faute de ne pas accentuer les capitales ?

Oui, c’est une faute d’orthographe. Il faut accentuer les majuscules et les lettres capitales. Tout le temps. Même si beaucoup (j’en fais partie) ont appris à l’école qu’on n’accentuait pas les majuscules. Si, si, je vous assure.

Ce n’est pas moi qui l’ai décidé, c’est l’Académie française, et aussi les dictionnaires et les correcteurs. Lisez la suite et allez voir les sources en fin d’article si vous ne me croyez pas. 😉

D’où vient cette tradition de ne plus accentuer les capitales ?

Tout d’abord, il faut admettre qu’il s’agit bien d’une disparition, et pas d’une règle établie depuis toujours. Historiquement, on l’attribue à des considérations techniques d’imprimerie : les capitales d’imprimerie accentuées coûtaient cher à fondre et très fragiles. Par conséquent, les moins fréquentes auraient disparu pour des questions d’économie.

L’habitude de voir les capitales et majuscules imprimées non accentuées se serait ensuite étendue à l’écriture manuscrite, au point que l’école l’a enseignée comme une règle pendant de nombreuses années. (L’influence des textes imprimés n’est plus à prouver, d’où l’importance de rendre ces écrits irréprochables si l’on ne veut pas généraliser les fautes à l’ensemble de la population ! Mais c’est un autre débat…)

Avouons que la technologie ne nous aide pas non plus : de nos jours, sur les claviers azerty, les capitales accentuées n’existent (toujours !) pas, et il faut avoir recours à des raccourcis pas forcément faciles à trouver, ce qui explique aussi leur faible utilisation.

Pourquoi doit-on accentuer les majuscules et capitales ?

Petit aparté sur le vocabulaire : une majuscule désigne la première lettre d’une phrase, d’un vers ou d’un nom propre, tandis qu’une capitale est un terme d’imprimerie qui désigne la forme de la lettre. En résumé, les majuscules sont des lettres capitales, mais l’inverse n’est pas nécessairement vrai.

Lorsqu’on se contente de majuscules en début de phrase ou de nom, il est vrai que l’on n’aboutit pas souvent à des ambiguïtés. Cela dit, de nombreux noms propres se retrouvent régulièrement estropiés par pure négligence : Émilie, les États-Unis… Leur rendre leur accent me semble une simple marque de respect : qui apprécie de voir son nom mal écrit, mal prononcé ?

Ensuite, quand on se met à écrire en capitales, les choses se corsent pour de bon : les titres de journaux peuvent prêter à confusion en l’absence d’accent. Voici quelques exemples assez parlants tirés du site orthotypographie.fr :

LE SECRETAIRE D’ETAT CHAHUTE A L’ASSEMBLEE. UN SOLDAT ASSASSINE SUR ORDRE. IL CROIT SELON LA NORME. UN ROMAN ILLUSTRE. GARAGES COUVERTS ET FERMES A LOUER. DES ENFANTS SINISTRES, DES PARENTS INDIGNES. JE ME SUIS TUE.

En outre, l’Académie française précise que l’accent en français a pleine valeur orthographique, et que la typographie doit donc systématiquement utiliser les accents (ainsi que trémas et cédilles) sur les majuscules et lettres capitales. (Voir l’article.) C’est d’ailleurs déjà le cas dans les dictionnaires (j’ai vérifié dans les miens : Robert et Larousse !), les grammaires, l’Imprimerie nationale, etc.

Comment accentuer les majuscules et capitales ?

OK, vous avez consulté toutes les sources, vous avez grommelé, réfléchi, pesé le pour et le contre, vous êtes enfin convaincu du bien-fondé des accents sur les majuscules…

Et là, le drame : vous êtes un utilisateur de Windows avec un clavier azerty, et ELLES SONT OÙ CES ►♂↕‼¶§ CAPITALES ACCENTUÉES ???

Oui. Les utilisateurs de Mac, de Linux, etc. rient sous cape, les francophones hors de France aussi d’ailleurs, parce que partout ailleurs on a trouvé des solutions très pratiques, apparemment. Mais nous, petits Français moyens qui justement sommes les premiers concernés, eh bien non, nous devons nous dépatouiller avec des raccourcis improbables.

Bon. Nous sommes bien d’accord, vous n’allez pas changer de PC, ni même de système d’exploitation, rien que pour des accents.

En revanche, il existe des ruses assez simples et adaptées à divers profils d’utilisateurs. Voici ma sélection.

Pour les utilisateurs de Microsoft Office :

Voici comment activer la correction automatique des capitales accentuées :

Ouvrez un document Word

Sélectionnez l’onglet en haut à gauche « Fichier »

Sélectionnez tout en bas « Options » puis « Vérification » dans le menu de gauche

Décocher « Ignorer les mots en MAJUSCULES »

Cocher « Majuscules accentuées en français »

Le correcteur détecte désormais automatiquement la plupart des majuscules accentuées. Lorsqu’il ne le fait pas (les « À » par exemple), il vous suffit de taper la lettre accentuée en minuscule, puis Maj + F3.

Astuce expliquée en images sur le blog Atalan.

Les autres façons d’accentuer les majuscules et capitales

Dans tous les traitements de texte, vous pouvez trouver les capitales accentuées à partir du menu « Insérer » puis « Caractères spéciaux » ou « Symboles ».

Une autre astuce consiste à passer par la table de caractères Windows. Pour y accéder, tapez « charmap » dans la recherche Windows, ou allez directement dans les Accessoires de Windows. Je vous conseille d’épingler cette application à la barre des tâches (par un clic droit), afin de l’avoir toujours sous la main. Il suffit ensuite de copier-coller le caractère voulu dans votre document.

Sinon, il existe les raccourcis clavier pour tous ces caractères typographiques.

Bon à savoir : il y a plusieurs raccourcis possibles pour le même caractère. Attention, certains requièrent les doigts d’un pianiste virtuose (en particulier ceux qui sont indiqués dans la boîte de dialogue des caractères spéciaux de Word…). Heureusement, d’autres s’avèrent plus accessibles au commun des mortels.

Voici une sélection des raccourcis les plus utiles, et quelques autres en bonus. Si vous êtes d’humeur joyeuse, je vous invite d’ailleurs à jouer avec la touche Alt et le clavier numérique, on découvre plein de caractères rigolos aussi ! ♂♀♪♫☼►◄↕◙

Raccourcis généraux des accents :

Accent aigu : Ctrl + 4 puis Maj + la voyelle à accentuer (A/E…) >> Á/É…

Accent grave : AltGr + 7 puis Maj + (A/E…) >> À/È…  

(Note pour ceux qui veulent faire des assouplissements ou s’écarteler les doigts : AltGr = Ctrl + Alt)

Raccourcis par caractère :

Á = Alt + 181
 = Alt + 182
À = Alt + 183
à = Alt + 199
Æ = Alt + 146
æ = Alt + 145

Ç = Alt + 128
É = Alt + 144
È = Alt + 212

Ë = Alt + 211
Ê = Alt + 210

Ñ = Alt + 165
Ö = Alt + 153
Œ = Alt + 0140
œ = Alt + 0156

Ú = Alt + 233
Û = Alt + 234
Ù = Alt + 235
Ü = Alt + 154

Espace insécable : Alt + 255 (placée entre autres avant les deux points, le point-virgule, le point d’exclamation et le point d’interrogation pour qu’ils ne soient pas rejetés tout seuls à la ligne selon le format)

Attention, ces raccourcis clavier ne fonctionnent que si vous disposez d’un pavé numérique, ce qui n’est pas le cas sur la majorité des PC portables. Pour ma part, ne travaillant plus que sur portable, j’utilise régulièrement la table des caractères spéciaux, mais pour les longues sessions d’écriture à mon bureau, je branche un « vrai » clavier à mon ordinateur, ce qui est tout de même beaucoup plus confortable.

Le clavier bépo

Pour les avant-gardistes, il existe depuis une dizaine d’années le clavier bépo, un clavier ergonomique, pas particulièrement conçu pour les majuscules accentuées au départ, mais qui offre un accès facilité à une multitude de caractères spéciaux dans diverses langues.

On peut le télécharger et l’installer gratuitement… l’inconvénient majeur étant qu’il faut d’une part réapprendre à taper sur ce clavier organisé différemment… et que votre clavier physique n’aura pas le bon marquage des touches, à moins d’investir dans un nouveau clavier spécifique.

Si vous rédigez beaucoup sur traitement de texte, c’est peut-être une option à étudier. Pour ma part, je ne l’ai pas testée et j’avoue avoir un peu peur de me lancer, d’autant que j’écris alternativement en français et en anglais, langue pour laquelle l’azerty convient très bien. Mais si vous avez des retours d’expérience, partagez-les, cela m’intéresse au plus haut point !

Références et sources :

1 réflexion sur “Accents sur les majuscules et capitales”

  1. Ping : Où et comment utiliser les espaces typographiques - Champ d'écriture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.